Bien-être

10 clés pour lire une liste d’ingrédients

Dans le cadre d’un régime minceur il est primordiale de consommer la nourriture saine et de bonne qualité.  Pourtant en faisant les courses personne ne regarde la composition ni les ingrédients des produits qu’on achète. La raison est simple, très peu de gens savent lire et décoder ce qui est écrit au dos des produits. Voici 10 clés qui vous permettront de lire et de comprendre une liste d’ingrédients.  

1. Ordre des aliments
La législation impose que l’ordre des ingrédients soit rédigé en partant du composant le plus important : par exemple, s’il est écrit « huile, eau », il y a avant tout de l’huile dans le produit que vous achetez. S’il est indiqué « eau, huile », ça change tout : il y a principalement de l’eau !

2. Huile de palme
Il s’agit de l’huile végétale la plus utilisée dans l’agroalimentaire. Outre le fait qu’elle est pointée du doigt par les écologistes car sa culture intensive est en train de détruire la forêt amazonienne, elle est potentiellement nocive à notre santé et à notre ligne en apportant des graisses saturées qu’il faudra ensuite combattre grâce à un régime minceur. L’acide palmitique contenu dans l’huile de palme n’a pas de toxicité propre, c’est l’abus qui est problématique.

3. Huile végétale
Traduisez « huile de palme ou de coprah » (dérivé de la noix de coco). Les industriels profitent du flou dans l’appellation pour cacher l’usage de cette huile, de plus en plus critiquée.

4. Huiles végétales hydrogénées
Considérées comme hautement toxiques aux États-Unis, elles sont en passe d’être interdites. En France, ces graisses hydrogénées ou partiellement hydrogénées, selon un procédé chimique qui les rend solides, sont très répandues car elles sont extrêmement pratiques et peu coûteuses, elles se conservent très bien. Elles sont malheureusement mauvaises pour notre ligne. Les acides gras trans d’origine animal n’ont pas d’effet néfaste pour la santé (on en trouve dans le lait des ruminants)

5. Sirop de sucre inverti
C’est un mélange de glucose et de fructose à très haut pouvoir sucrant (également appelé HFCS). Sa consommation a fortement augmenté aux États-Unis depuis les années 1970 en parallèle à l’explosion de l’obésité. Certains parlent de lien statistique, mais il s’agit plutôt d’une corrélation, donc la certitude de causalité n’est pas établie. Ainsi depuis 1998, la consommation de HFCS a augmenté aux États-Unis, mais l’obésité continue d’y flamber. Ce sirop ne stimulerait pas l’appétit, quoi qu’on en dise.

6. Sirop de glucose
C’est un sucre très vite assimilé par l’organisme. Par conséquent, dès que la digestion (rapide) est achevée, notre corps en redemande…

7. Amidon transformé de maïs
Il s’agit de la transformation de l’amidon de maïs en… sucre.

8. E102, E104…
Les additifs sont des substances chimiques ou naturelles qui servent à conserver un produit, rehausser artificiellement le goût d’un aliment, donner de l’onctuosité ou de la couleur. Utilisés à faible dose, ils sont censés être inoffensifs, mais ils sont malheureusement présents dans la plupart des aliments que nous consommons, et les chercheurs établissent peu à peu un lien entre notre santé et certaines molécules : des additifs perturbent la production de nos hormones, d’autres sont cancérigènes… En les évitant, on a tout bon.

9. Antioxygène
C’est un conservateur.

10. Émulsifiant
C’est un produit qui permet de donner du moelleux à un aliment, souvent moins cher qu’un ingrédient plus naturel.

Discussion

1 commentaire for “10 clés pour lire une liste d’ingrédients”

Post a comment

*

Important !

Communique-sante.fr ne remplacera jamais les conseils d'un médecin. Les nouvelles publiées sur le blog sont destinées à informer et non à soigner. Nous ne répondons pas aux demandes de conseils et aux demandes de diagnostics. Si vous êtes malade, consultez un médecin ou un pharmacien.