Pathologie

Comment identifier un problème de croissance chez un enfant ?

Chaque enfant grandit à son propre rythme. Pour surveiller la croissance de votre enfant, la méthode idéale n’est donc pas de comparer avec celle des autres enfants du même âge mais plutôt de surveiller ses courbes de croissance. C’est en effet à l’aide de fiches de croissance, établies notamment avec le médecin de l’enfant, que vous pourrez détecter les troubles de croissance, s’il y en a.

Qu’est-ce qu’un trouble de la croissance ?

Quand un enfant nait trop petit par rapport à la moyenne, c’est probablement parce qu’il est atteint d’un trouble spécifique de la croissance tel que le nanisme hypophysaire, le syndrome de Turner, ou encore le syndrome Prader-Willi. Mais un retard de croissance peut aussi se manifester plus tard, c’est le cas si la vitesse de croissance de l’enfant diminue de façon anormale au fil des années.

Comment évaluer la croissance d’un enfant ?

croissance-bébéLa surveillance de la croissance d’un enfant commence dès sa naissance, notamment à l’aide de son poids (en kilogrammes), de sa taille et de son périmètre crânien (en centimètres), ainsi que de sa corpulence, c’est-à-dire son IMC ou indice de masse corporelle. Il est important de surveiller le développement de votre enfant et de le rapprocher d’une courbe de croissance de nourrisson standard. A noter que pour un suivi optimal, il convient de mesurer et de peser son enfant tous les mois jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge de 2 ans, tous les six mois au moins jusqu’à ce qu’il ait 6 ans, et au minimum tous les ans jusqu’à ce que les signes de la puberté apparaissent.

Comment identifier les anomalies ?

Dans le cas d’un syndrome de Turner par exemple, les signes peuvent être détectés dès le départ, dont une taille réduite, un gonflement du dos, un gonflement des pieds, un cou à l’aspect palmé, etc. Pour un enfant qui est né normal par contre, mais qui présente au fil des années un retard de croissance, différents examens seront nécessaires, si nous n’allons citer que la radio du crâne, la radio du squelette, les dosages hormonaux, l’IRM hypophysaire, etc. D’autres examens plus approfondis pourront aussi être nécessaires, comme celui des fonctions rénales par exemple, celui des fonctions digestives, ou encore celui des fonctions respiratoires, le retard de croissance d’un enfant pouvant être lié à une pathologie existante. Une enquête psychosociale et familiale peut aussi être menée par les médecins, l’objectif étant de trouver les réelles causes du retard de croissance.

Comment traiter les troubles de croissance ?

Il existe actuellement une hormone de croissance synthétique que les scientifiques ont mise au point pour contrer les troubles de la croissance, notamment le retard de croissance chez l’enfant. Il s’agit d’une protéine synthétique qui doit être administrée chez l’enfant par voie sous-cutanée et cela quotidiennement, jusqu’à ce que la taille maximale soit atteinte (pour ce faire, le médecin suit l’âge osseux de l’enfant). Selon la cause de retard de croissance, le médecin peut aussi envisager un traitement par hormones sexuelles de synthèse, notamment à partir de l’âge de l’adolescence, afin de permettre le développement des jeunes patients.

Discussion

Comments are disallowed for this post.

Comments are closed.

Important !

Communique-sante.fr ne remplacera jamais les conseils d'un médecin. Les nouvelles publiées sur le blog sont destinées à informer et non à soigner. Nous ne répondons pas aux demandes de conseils et aux demandes de diagnostics. Si vous êtes malade, consultez un médecin ou un pharmacien.