Clinique

Intolérance au lactose : ce qu’il faut savoir

On entend beaucoup de personnes se plaindre de mal digérer le lait et que boire ce produit, ou même un de ses nombreux produits dérivés, leur provoque ballonnements, maux d’estomac, diarrhées ou constipations. Ces personnes qui se plaignent de ces désagréments sont peut-être, sans le savoir, intolérantes au lactose.

Qu’est-ce que l’intolérance au lactose ?

Le lactose est un sucre contenu dans le lait et pour digérer ce sucre, le tube digestif humain produit la lactase qui est une enzyme spécifique spécialisée dans la digestion et l’assimilation de ce sucre.

Les taux de lactase dans l’organisme des personnes normales est suffisant pour bien digérer et assimiler le lactose mais avec l’âge, ce taux d’enzyme diminue progressivement. Chez la plupart des personnes, cette diminution est lente et n’est pas vraiment ressentie mais chez certaines personnes, les taux de lactase baissent très rapidement, ce qui rend difficile, voire impossible, la digestion du lactose.

L’intolérance au lactose est diagnostiquée par le médecin par la simple énumération

des symptômes par le patient. Mais en cas de doute, le médecin peut faire un test au lactose qui consiste à faire ingérer au patient une quantité de lait ou de lactose pour ensuite doser le taux de lactose (ou même de lactase) pour déceler une éventuelle carence en cette enzyme.

L’intolérance au lactose n’est pas très répandue et les personnes originaires d’Afrique, d’Inde et du Moyen-Orient seraient les plus susceptibles de la développer.

Les symptômes de l’intolérance au lactose

L’intolérance au lactose n’est pas à confondre avec une allergie au lactose. L’allergie est une réaction exagérée de l’immunité à une substance à laquelle il est déjà sensibilisé, les réactions allergiques sont violentes, d’apparition rapide et sont considérées comme de vraies maladies, alors que l’intolérance au lactose n’est qu’une mauvaise digestion de ce sucre et n’est pas une vraie maladie.

L’intolérance au lactose est caractérisée par quelques symptômes qui apparaissent quelques heures après l’ingestion de lait ou de produits laitiers comme le fromage frais, le fromage à pâte molle, le beurre ou la crème fraîche.

Ces symptômes sont, entre autres, les crampes d’estomac, la diarrhée ou la constipation, les vomissements et les ballonnements.

La réaction au lactose peut beaucoup varier d’une personne à l’autre, ainsi, elle peut être très importante chez certaines personnes et bénigne chez d’autres.

Traitement de l’intolérance au lactose

Une fois installée, l’intolérance au lactose est définitive et incurable mais heureusement, ceux qui en sont atteints peuvent vivre avec cette intolérance sans trop de désagréments grâce aux nombreuses solutions qui existent.

La première solution consiste à limiter la consommation de lait frais et de produits laitiers riches en lactose. Il existe des produits allégés en lactose et d’autres qui en contiennent naturellement de faibles quantités comme les fromages à pâtes dures ou les yaourts aux ferments actifs.

La limitation de la consommation de lait et de produits laitiers pouvant entraîner une carence, le médecin peut prescrire des compléments en calcium, vitamine D et en probiotiques.

Dernièrement, des comprimés de lactase sont apparus dans les pharmacies, ils permettent de combler la carence en cette enzyme et ainsi, pouvoir continuer à consommer du lait et des produits laitiers frais sans en subir les conséquences.

Discussion

Comments are disallowed for this post.

Comments are closed.

Important !

Communique-sante.fr ne remplacera jamais les conseils d'un médecin. Les nouvelles publiées sur le blog sont destinées à informer et non à soigner. Nous ne répondons pas aux demandes de conseils et aux demandes de diagnostics. Si vous êtes malade, consultez un médecin ou un pharmacien.