Nutrition

Le reflux du nourrisson : explications

Votre bébé régurgite après une tétée ? Sachez que c’est un phénomène fréquent chez les nouveaux nés. Vous trouverez dans les lignes qui suivent les explications concernant ces reflux, et les moyens de les réduire.

Les régurgitations : un phénomène courant

La première chose à faire lorsque le bébé régurgite, c’est de ne pas s’affoler. En effet, il s’agit d’un phénomène courant chez les bébés. D’ailleurs, les régurgitations sont composées de salive et de lait. Survenant après la tétée, ce phénomène est tout à fait bénin, car une régurgitation est à la fois sans douleur et sans conséquence grave pour le bébé même si les symptômes du RGO peuvent impressionner certaines parents. Il s’agit d’un trouble alimentaire qui n’a aucune incidence sur la croissance de votre bébé, dans la mesure où son apport calorique est amplement suffisant et que les pertes dues aux régurgitations sont minimes.

Pourquoi les régurgitations apparaissent-elles ?

regurgitation-RGOSi les régurgitations sont aussi fréquentes chez les nourrissons, c’est surtout pour des raisons physiologiques. En effet, ce phénomène est dû à l’immaturité de l’anneau qui empêche les aliments de remonter de l’estomac vers la bouche. Au fur et à mesure que le bébé sera de plus en plus souvent en position assise ou debout, le cardia en question devient plus mature, et les régurgitations cesseront. Il est important toutefois de savoir faire la différence entre les régurgitations et les vomissements qui sont dus à une alimentation excessive.

Le rot : une solution efficace pour réduire les régurgitations

S’il est recommandé de faire roter le bébé après la tétée, ce n’est pas par hasard. En effet, cela est nécessaire afin d’évacuer l’air que votre enfant a ingurgité pendant la tétée. Le rot est fréquent chez les bébés, qu’ils soient nourris au sein ou au biberon. Afin de réduire les régurgitations du bébé, il est important de le faire roter après la tétée : cela se fait en position assise. Mais il peut également arriver que le bébé ait besoin de roter au milieu de la tétée, car l’air contenu dans son estomac le met mal à l’aise.

Les laits RGO : une alternative efficace

Si votre bébé régurgite souvent, il se peut que son estomac soit moins mature que prévu. Toutefois, ne vous affolez pas, car cela n’a rien de dramatique. Il peut être recommandé de donner à votre enfant des laits RGO, qui préviennent les régurgitations et les reflux gastro-œsophagiens lorsqu’ils sont trop fréquents. D’ailleurs, plusieurs marques proposent des produits RGO, comme Gallia, Guiguoz, Nidal, Nutrilon AR, et autres.

Et si les reflux gastro-œsophagiens persistent ?

Si malgré toutes ces précautions, les reflux gastriques persistent et sont très fréquents, il est préférable de consulter un pédiatre. En effet, il faut savoir qu’il existe une forme de RGO qui est appelée reflux gastro-œsophagien chronique : il se peut alors que l’œsophage du bébé comporte des inflammations ou des anomalies.

Si les RGO sont trop fréquents, ils peuvent devenir chroniques. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il ne faut pas hésiter à le signaler au pédiatre lors des contrôles de santé : il vous dira alors si la fréquence des RGO est normale ou s’il est nécessaire de prévoir d’autres examens plus approfondis.

Discussion

Comments are disallowed for this post.

Comments are closed.

Important !

Communique-sante.fr ne remplacera jamais les conseils d'un médecin. Les nouvelles publiées sur le blog sont destinées à informer et non à soigner. Nous ne répondons pas aux demandes de conseils et aux demandes de diagnostics. Si vous êtes malade, consultez un médecin ou un pharmacien.