Autre

Les professionnels de la santé et les réseaux sociaux

La société SanteConnect a réalisé une étude du 25 septembre au 13 décembre 2012 afin d’identifier l’utilisation du web 2.0 par les professionnels de la santé.

Les premières données nous informent que 45 % des professions médicales utilisent une ou plusieurs plateformes sociales connues, telles que les réseaux professionnels Viadeo, LinkedIn ou encore plus généralistes comme Facebook et la plateforme de microblogging que l’on ne présente plus, Twitter. Parmi la moitié des acteurs du secteur médical qui n’utilisent aucun site de social networking  ils sont plus de 66% à expliquer leur choix par une absence de confidentialité et de sécurité des informations qui circulent sur le web social.

L’arrivée des réseaux sociaux médicaux

Ce besoin de sécurité, et de confidentialité explique pourquoi les réseaux sociaux entièrement consacrés au secteur médical ont pu être créés, néanmoins ces derniers demeurent dans l’ombre : Seulement un peu plus d’1/3 des praticiens affirme connaître au moins un réseau social médical, tandis que 15 % d’entre eux seulement disent y être actifs.

La recherche effectuée nous apprend que « les applications collaboratives du secteur de médical connaissent une croissance rapide depuis les 24 derniers mois. Elles permettent l’échange scientifique, mais également des interactions quant à l’actualité chaude du secteur médical (l’émergence en France de la Pharmacie en ligne et la libération des données de santé , sont autant de sujets d’actualité qui suscitent l’intérêt sur les réseaux sociaux médicaux).

Le social network médical est généralement issu de sociétés qui ont vu le jour précisément pour l’occasion (Docatus, TalentPharmacie, Reseau-Infirmier, MeltingDoc…), de groupes média professionnels (Dento-Reseau, ReseauProSante…), mais aussi de laboratoires pharmaceutiques tels Univadis, bien que lui donner l’étiquette de réseau social n’est pas tout à fait adapté, si l’on considère le manque de possibilité d’interaction avec la communauté.

L’utilisation de ces plateformes se développe par communauté pu plutôt par spécialité, et les utilisateurs justifient leur engagement sur ces réseaux, par la simplicité d’accès à l’information, la facilité d’interaction avec leurs confrères, mais aussi par la vitesse à laquelle ils parviennent à étoffer leur réseau professionnel. Il est intéressant de noter que la communauté médicale une fois inscrite sur un réseau social professionnel, est aussi fortement engagée, 82 % des membres se connectent plus d’une fois chaque semaine, et non loin de 50 % d’entre eux s’y rendent chaque jours pour y passer environ 20 minutes.

D’après l’étude des informations statistiques recueillies par SanteConnect, la communauté médicale a fortement besoin d’une plateforme simple à utiliser, confidentielle, efficace et permettant l’accès rapide à des informations de sources validées en amont.

L’étude a été réalisée sur un échantillon de plus de 800 personnes qui ont répondu aux questions directement en ligne. 65 % des répondants sont des femmes, 77 % d’entre eux sont encore en activité, et un peu moins de la moitié sont agés de 18 à 35 ans. Les pharmaciens sont ceux qui ont été les plus réactifs (1/3 des répondants), en tête devant les infirmiers qui représentaient 20 % du panel, ainsi que les pédicures-podologues et les médecins qui représentaient respectivement, 12 et 8 % des sondés.

Discussion

1 commentaire for “Les professionnels de la santé et les réseaux sociaux”

Post a comment

Important !

Communique-sante.fr ne remplacera jamais les conseils d'un médecin. Les nouvelles publiées sur le blog sont destinées à informer et non à soigner. Nous ne répondons pas aux demandes de conseils et aux demandes de diagnostics. Si vous êtes malade, consultez un médecin ou un pharmacien.