Pharmacie

Pharmacie en ligne, que dit la législation

L’activité de vente en ligne de médicaments est soumise à certaines conditions. Plus de 460 pharmacies en ligne existent aujourd’hui, mettant à disposition de leurs clients des articles fiables et de qualité irréprochable et pouvant même leur apporter un conseil en cas de doute. Mais pour éviter de courir des risques, mieux vaut savoir ce que dit la législation…

Pharmacie en ligne ou officine, qui vend quoi ?

Depuis le 2 janvier 2013 les pharmacies françaises sont autorisées à vendre des médicaments en ligne, mais cette pratique est encadrée par le code de la santé publique. Ainsi, selon la réglementation, seuls les médicaments vendus en officine sans ordonnance d’un médecin (comme le Doliprane, le Strepsil, l’aspirine etc.) peuvent être commercialisés sur internet.

Avant cette date, uniquement la vente de produits de parapharmacie était autorisée en ligne. Mais attention, cette activité de commercialisation de médicaments est bien encadrée par la loi et tout le monde ne peut pas vendre des médicaments sur internet. Certaines règles sont à respecter.

Pharmacies en ligne, des règles strictes à respecter

Selon l’OMS, 50% des médicaments vendus sur internet seraient falsifiés. Aussi, pour limiter les risques, assurez-vous que la pharmacie en ligne à laquelle vous souhaitez passer votre commande est bien autorisée :

  • Seules les pharmacies physiques qui ont obtenu une licence délivrée par les agences régionales de santé (ARS) et ouvertes au public, peuvent vendre des médicaments sur leur propre site internet.
  • Les pharmaciens doivent être inscrits à l’Ordre National des Pharmaciens et être propriétaires de leurs officines.
  • Le site en ligne doit être obligatoirement rédigé en langue française et il est interdit de commercialiser des produits de parapharmacie et médicaments contrefaits.
  • La vente en ligne est réservée aux produits de parapharmacie et aux médicaments délivrés sans ordonnance de médecin. On parle ici de médicaments à prescription médicale facultative, en opposition aux médicaments à prescription médicale obligatoire qui ne peuvent être vendus sur Internet. Ces conditions strictes de ventes et la grande vigilance du Ministère des Affaires Sociales et de la Santé garantissent une sécurité optimale pour les internautes.
  • Tous les produits vendus doivent être référencés pour ne pas qu’ils puissent être mélangés et leurs prix doivent être affichés en euros sans ambiguïté pour le client.
  • Les pharmaciens en ligne doivent obligatoirement respecter les codes de déontologie.
    depuis le 1er juillet 2015, les sites autorisés de pharmacie en ligne ont reçu de nouvelles directives, qui les obligent à afficher sur chaque page le logo commun à tous les états de l’Union Européenne, ainsi que les nom et prénom du pharmacien, son numéro de licence, les coordonnées de l’officine et l’adresse de son ARS.

Il faut savoir qu’un arrêté du 20 juin 2013 a également défini les bonnes pratiques de dispensation des médicaments par voie électronique..
Enfin, en cas de doute, une liste des pharmacies autorisées à vendre en ligne est disponible sur le site de l’Ordre National des Pharmaciens et du Ministère de la Santé, n’hésitez pas à la consulter.

Discussion

Comments are disallowed for this post.

Comments are closed.

Important !

Communique-sante.fr ne remplacera jamais les conseils d'un médecin. Les nouvelles publiées sur le blog sont destinées à informer et non à soigner. Nous ne répondons pas aux demandes de conseils et aux demandes de diagnostics. Si vous êtes malade, consultez un médecin ou un pharmacien.