Optique

Tout savoir sur le strabisme

Parmi les nombreux troubles et maladies de la vision qui peuvent atteindre nos yeux, il y a le strabisme qui est un trouble visuel qui consiste en une déviation plus ou moins importante des axes visuels.

Qu’est-ce que le strabisme ?

Le strabisme, aussi appelé hétérotopie est un trouble de la vision dû à une mauvaise convergence ou, autrement dit, les axes visuels de chaque oeil sont dirigés de façon anormale, ils pointent dans des directions différentes.

Le strabisme altère la vision binoculaire, c’est-à-dire qu’il peut altérer la perception visuelle des reliefs, des contrastes et peut empêcher de voir les objets nettement.

Ce trouble de la vision peut apparaître dès l’enfance et doit être traité très tôt. Si la prise en charge est faite dès les premières années, il reste possible d’éviter des altérations graves qui atteignent la vision si le strabisme n’est pas convenablement soigné.

Le strabisme n’est pas le trouble visuel le plus fréquent, mais son incidence reste importante car il touche environ 4% des enfants en France et ce, dès leur naissance et jusqu’à l’âge de 10 ans.

Types et causes du strabisme

Il existe deux types de strabisme qui diffèrent par leurs causes.

Esotropie ou strabisme convergent

Ce type de strabisme peut être causé par de nombreux facteurs dont :

  • Une hypermétropie sévère.
  • Des maladies du globe oculaire comme le rétinoblastome, le ptosis ou la cataracte.
  • Une paralysie d’un muscle des yeux.
  • Une différence de réfraction entre les deux yeux, aussi appelée anisométropie.

Exotropie ou strabisme divergent

C’est un type de strabisme beaucoup plus rare que le strabisme convergent et il est le plus souvent dû à une myopie grave.

Prise en charge du strabisme

La prise en charge du strabisme doit être faite le plutôt possible, au mieux dès l’âge de six mois, car à partir de l’âge de six ans, aucune méthode thérapeutique ne peut donner de bons résultats.

Lorsque le strabisme est détecté, l’ophtalmologue doit déterminer de quel type de strabisme il s’agit et pour ce faire, il effectue quelques examens comme le test de l’écran qui consiste à occulter un oeil puis l’autre pour déterminer le sens de la déviation, l’étude de la mobilité oculaire ou encore l’étude des reflets cornéens.

Le traitement proprement dit du strabisme peut être commencé par le port de verres correcteurs, surtout si le trouble est dû à une anomalie de la réfraction. Les lunettes peuvent être portées dès l’âge de 8 mois et leur port devra être permanent.

En cas d’oeil paresseux ou d’amblyopie, le traitement consiste en une rééducation de l’oeil atteint par le masquage de l’oeil sain pour forcer l’oeil malade à travailler et ainsi le rééduquer jusqu’au retour à la normale. La rééducation se fait grâce à un verre portant des bandes verticales opaques sur une de ses parties afin d’obliger l’oeil qui a un axe modifié à revenir à une position naturelle.

La chirurgie peut aussi eṭre envisagée mais seulement en dernier recours, elle consiste à modifier l’insertion de certains muscles oculomoteurs pour obtenir une mobilité normale de l’oeil atteint.

Discussion

Comments are disallowed for this post.

Comments are closed.

Important !

Communique-sante.fr ne remplacera jamais les conseils d'un médecin. Les nouvelles publiées sur le blog sont destinées à informer et non à soigner. Nous ne répondons pas aux demandes de conseils et aux demandes de diagnostics. Si vous êtes malade, consultez un médecin ou un pharmacien.