Optique

Vers la fin des files d’attente chez l’ophtalmologiste ?

Alors que le gouvernement annonce la reconnaissance de l’optométrie pour la rentrée 2013, la communauté de l’optique s’agite autour d’un débat sans fin : doit-on déléguer certains soins aux opticiens-optométristes ? La question fait débat car, d’un côté, les médecins ophtalmologistes pensent qu’il y aura des soucis, notamment de dépistage ; de l’autre côté, les optométristes qui affirment être bien formés et compétents dans le domaine.

Les optométristes de France demandent la délégation des tâches

Rappelons que l’optométriste est un professionnel de l’oeil et des appareils de correction de l’oeil. Il est l’expert du matériel optique et peut pratiquer examens de vue et dépistage en santé oculaire. Ils ont forcément passé un BTS Opticien Lunetier avant de faire une licence professionnelle en optique puis un master spécialisé dans les sciences de la vue.

Les optométristes demandent la délégation de certaines tâches jusqu’alors réservées aux médecins. En plus de la reconnaissance de leur profession, ces opticiens spécialistes demandent la possibilité de désengorger les files d’attente pour avoir un rendez-vous chez un ophtalmologiste.

La France a 112 ans de retard par rapport aux États-Unis dans la reconnaissance de l’optométrie ! Il est temps de faire quelque chose.

Réduire le temps d’attente avant un rendez-vous

Le but est très simple : réduire l’attente avant de pouvoir obtenir un rendez-vous chez un médecin ophtalmologiste. Si aujourd’hui le délais est long, voire très long dans certaines régions de la France, il pourrait s’allonger d’ici quelques années. En effet, l’ONDPS (Observatoire National de la Démographie des Professions de Santé) annonce une diminution du nombre de médecins ophtalmologistes d’ici 2020.

Ce serait une catastrophe pour une population grandissante qui a besoin de soins oculaires. Ne parlons pas des déserts médicaux où de nombreuses personnes doivent attendre plus de 6 mois pour avoir un rendez-vous.
À cela, la profession d’optométriste pourrait donner une solution efficace. Il suffirait de déléguer certaines des tâches du médecin ophtalmologiste à l’opticien-optométriste. Si cela est déjà le cas dans les pays de l’Union Européenne, pourquoi pas en France ?

L’optométriste finance lui-même sa formation en entrant dans des écoles spécialisées en optique. Les coûts seraient moindre pour un gain immense en santé publique.

 

Discussion

2 comments for “Vers la fin des files d’attente chez l’ophtalmologiste ?”

Post a comment

*

Important !

Communique-sante.fr ne remplacera jamais les conseils d'un médecin. Les nouvelles publiées sur le blog sont destinées à informer et non à soigner. Nous ne répondons pas aux demandes de conseils et aux demandes de diagnostics. Si vous êtes malade, consultez un médecin ou un pharmacien.